Web

Glossaire Internet

Il n’y a pas à dire, Internet a le chic pour détourner des termes de leur sens premier. Voir même d’en inventer des nouveaux !

Les néophytes du numérique peuvent très vite se sentir perdu face à ce florilège d’expressions et d’acronymes.

Je vous propose donc dans un premier temps de faire ensemble un tour d’horizon des principaux termes. Puis nous détaillerons les étapes de conception d’un site internet.

Internet

Autant commencer par le commencement : c’est quoi Internet ?

Etrangement la réponse est très simple : Internet est un réseau de réseaux. Il permet de mettre en relation, de créer des liaisons entres informations et partager des données via différents services.

Les deux services les plus connus étant :

  • Le web,
  • L’email.

Aujourd’hui Internet est composé de millions de réseaux qui peuvent être aussi bien publics que privés, universitaires, commerciaux et gouvernementaux.

Le Web

Le World Wide Web (ou plus communément appelé Web) est l’un des services d’Internet. Je devrais plutôt dire LE service d’Internet car il est de loin le plus connu et le plus utilisé. Il y a d’ailleurs souvent une confusion entre Internet et le Web, beaucoup pensent qu’ils sont synonymes.

A chaque fois que vous allez sur Facebook, sur Youtube, bref sur n’importe quel site internet, vous utilisez le Web ! Et si World Wide Web vous dit quelque chose c’est parce que son abréviation est présente dans la plupart des URLs.

Hyperlien

L’hyperliens, aussi appelé plus sobrement « lien », est l’élément principal du Web : passer d’une page à une autre, accéder à une vidéo, un pdf, etc…

Le lien est l’un des rares termes utilisé par le numérique qui représente exactement ce qu’il signifie.

Il peut être de deux sortes :

  • Lien interne : qui permet de circuler sur les différentes pages et ressources d’un même site.
  • Lien externe : qui permet d’atteindre une page ou une ressource d’un autre site que celui en cours de visite.

Site internet

Un site internet est un ensemble de pages et de ressources qui sont accessible par une URL. Toutes ces pages sont reliées entre elles par des hyperliens.

Le terme site web est, je trouve, beaucoup plus explicite car c’est l’ensemble des sites qui forment le Web.

Application Web

Aux premiers jours du web, les sites étaient statiques. Ils ne se contentaient que d’afficher du texte, des images, des vidéos… brefs des données.

Puis vint le Web communautaire, ou Web 2.0.

Les sites web devinrent dynamiques. Leurs contenus pouvaient être mis à jour en temps réel par les utilisateurs. De nombreuses fonctionnalités se sont rajoutées et les sites se sont transformés en véritables applications Web.

Pour synthétiser je dirais qu’une application web est un logiciel disponible sur le web.

Les blogs, les forums, les sites marchands, les moteurs de recherche, etc… sont tous des applications web.

Serveur

Pour que les pages de votre site et ses ressources soient disponibles en continu sur le web, ils doivent être enregistré sur un ordinateur qui est constamment connecté à internet. De plus cet ordinateur doit permettre d’accéder à d’autres services comme la gestion de base de données et l’accès au service de mail par exemple.

Voilà, vous avez la définition d’un serveur.

Pour imager la définition : si le Web étant un grand classeur, alors le serveur en serait un tiroir et un site web serait un dossier.

Un serveur peut contenir plusieurs site internet, on parle alors de serveur mutualisé. Où pour optimiser les performances, dans le cas de site avec beaucoup de visite, un serveur peut être dédié à un seul site.

Nom de domaine

Le nom de domaine correspond à l’adresse de votre site. Pour garder la même image que précédemment, le nom de domaine correspond au nom du dossier.

Le nom de domaine est composé de deux parties :

  • Le nom que vous avez choisi : par exemple « mon-super-site »
  • Le domaine : par exemple « .fr »

URL

URL est le sigle pour Uniform Resource Locator. Une traduction littérale donne « localisateur uniforme de ressource » ce qui le rend à peine plus compréhensible !

Pour faire simple : URL = adresse.

Nous avons vu précédemment qu’Internet permettait de partager et d’afficher des données. L’URL est donc l’adresse de la donnée à rechercher.

Une URL est composée de plusieurs éléments, prenons cet exemple :
http://www.mon-super-site.fr/accueil.html

  • http : indique que l’on souhaite utiliser le protocole de transfert hypertexte. C’est le protocole principal d’Internet
  • www : indique que l’on souhaite utiliser le World Wide Web
  • mon-super-site.fr : est le nom de domaine recherché
  • accueil.html : correspond à la page du site que l’on souhaite afficher.

URL Rewriting

L’URL Rewriting ou réécriture d’URL est une méthode qui permet de présenter des URL plus propre et plus lisible.

Par exemple sur un blog, au lieu d’avoir l’URL suivante qui correspond à un article :
http://www.mon-super-blog.fr/article.php?id=12&cat=1

L’URL Rewriting permet d’avoir à la place :
http://www.mon-super-blog.fr/article-12/mon-titre

Pourquoi utiliser ce type de méthode ? A une époque on pensait que ça pouvait aider au référencement. Cependant, début 2017 Google a annoncé que ça n’avait aucun impact sur le référencement.

Je recommande toutefois cette méthode car je la trouve plus sympa pour l’utilisateur, plus « user-friendly ». De plus une URL parlante est plus simple à partager sur les réseaux sociaux.

Hébergement

L’hébergement est l’action d’installer son site internet dans un serveur et de gérer ce dernier.

Il est tout à fait possible de s’acheter son propre serveur pour y héberger son site internet. Cependant la gestion d’un serveur est une activité qui demande beaucoup de compétence dans le domaine.

Il est préférable de faire appel dans ce cas à un hébergeur : une société tierce qui propose des services d’hébergement. Ces services comprennent au minimum la location d’un serveur ainsi que l’achat du nom de domaine.

La conception d’un site ou d’une application web

Dans cette partie je vous propose de suivre les différentes étapes de conception d’un site internet et d’en définir tous les termes par la même occasion.

Le cahier des charges

Le cahier des charges est un document de référence qui définit toutes les spécifications de votre projet web.

C’est l’étape incontournable avant la conception d’un site ou d’une application web. Même si votre projet n’est qu’un petit site CV d’une page, je vous recommande de prendre le temps de rédiger un cahier des charges.

Le cahier des charges doit contenir au minimum :

  • La présentation de votre entreprise, de votre activité,
  • La définition de votre cible et de vos objectifs,
  • L’arborescence de votre site : la liste des pages et la description de leurs contenus,
  • La liste des fonctionnalités attendus,
  • L’accessibilité du site : responsive ou non, sous quels navigateurs et leurs versions…

Au-delà du côté informatif, le cahier des charges est une feuille de route pour votre prestataire. Il définit exactement ce à quoi doit ressembler votre application web. En cas de mésentente sur une fonctionnalité voir même de litige, le cahier des charges correspond au référentiel auquel s’appuyer.

Bref, il est le mode d’emploi pour vos prestataires et l’assurance d’avoir une application qui correspond à vos attentes.

Même si bon nombre de prestataires proposent la rédaction du cahier des charges, je vous recommande de commencer à le rédiger vous-même. Cela vous obligera à faire un point sur votre application web et à vous poser les bonnes questions. Par contre il est toujours intéressant de prévoir du temps avec votre prestataire pour revoir le cahier des charges. Votre prestataire saura mettre l’accent sur l’aspect technique de votre application.

Le référencement

Dans le monde du Web on considère que son site est référencé lorsque ce dernier est indexé dans un moteur de recherche. Par abus de langage, le mot référencement désigne toutes les actions visant à améliorer le positionnement de son site sur les moteurs de recherche. En fait lorsque l’on dit qu’un site est bien référencé, on dit qu’il est bien positionné.

On peut distinguer deux types de référencement :

  • Le référencement naturel,
  • Le référencement payant.

Le référencement naturel ou SEO (pour Search Engine Optimization) correspond à l’ensemble des optimisations (référencement interne) et des actions de diffusion (référencement externe) du site afin d’améliorer le positionnement.

Le référencement payant ou SEA (pour Search Engine Advertising) correspond à l’achat auprès des moteurs de recherche de mot clef.

A savoir que l’on parle parfois de SMO (pour Social Media Optimization) qui correspond aux actions entreprises sur les réseaux sociaux pour améliorer la visibilité de son site.

L’ensemble peut être regroupé sous le terme SEM (pour Search Engine Marketing).

Le template graphique

Le template graphique est un patron de mise en page.
Il doit rendre compte des éléments suivants :

Une cohérence visuelle :

Le template défini une charte graphique pour l’ensemble du site. Dans le cas d’un site d’entreprise par exemple, le template est une déclinaison de son identité visuelle. Cette cohérence visuelle doit aussi se retrouver dans les éléments de navigation. Respecter par exemple le positionnement du menu sur l’ensemble des pages.

Une ergonomie des contenus :

Le template est un patron de mise en page. Il doit présenter une optimisation de la répartition des contenus (textes, visuels, audio, etc…).

Le développement

Le développement d’un site internet est l’action de décliner le template graphique dans un format numérique qui soit lisible par les navigateurs.

Pour cela plusieurs langages sont utilisés. Les principaux sont :

  • HTML / CSS pour la partie graphique,
  • Le PHP pour la partie fonctionnalité (gestion d’un formulaire par exemple),
  • Le Javascript : à l’origine présent pour faire des animations mais peu gérer bien plus,
  • Le SQL : permet de communiquer avec la base de données.

La base de données

Une base de données est un conteneur qui permet de stocker des données et surtout de pouvoir les traiter par la suite. Le point fort d’une base de données est sa capacité à effectuer des mises en relations entre toutes les données.

Les CMS

Un CMS (pour Content Management System) est une application web qui a pour but de faciliter la création et la mise à jour de contenu de site web. Ces applications sont très pratiques pour les néophytes en informatique qui souhaitent concevoir leur site web car ils ne nécessitent pas de connaissance en programmation. L’ensemble de l’application est paramétrable via des formulaires et des éditeurs WYSIWYG (What You See Is What You Get).

WordPress, Joomla, Drupal, etc… sont tous des CMS.

Les métiers du Web

Web Designer

Le designer est chargé de concevoir et de réaliser le design, le template d’une interface web. Il tient compte des contraintes spécifiques aux supports internet, de l’ergonomie, d’utilisabilité et d’accessibilité pour définir la formalisation des interactions entre l’utilisateur et les fonctionnalités du site.

Un web designer est à la fois graphiste et ergonome.

Développeur

Appelé aussi « programmeur » ou « codeur », le développeur a pour rôle de numériser le template graphique ainsi que toutes les fonctionnalités d’une application web. Il est également responsable des tests fonctionnels ainsi que de l’installation de l’application sur le serveur. Sa vision des contraintes et possibilités du numérique lui permet d’intervenir dans la rédaction du cahier des charges ainsi que dans les réflexions sur la navigation et l’ergonomie.

Webmaster

Le webmaster (parfois francisé en webmestre) est celui qui a la responsabilité d’un site web pour les opérations de développement, de maintenance, de mise à jour et de modération.

A la différence du développeur, le webmaster continue de gérer le site après sa mise en production.

On peut distinguer différents profils :

  • Le webmaster administrateur : qui gère les mises à jours techniques (nouvelles pages, ajout de « call to action », …)
  • Le webmaster éditorial : qui gère les contenus. Il est le garant de la ligne éditoriale du site
  • Le webmaster infographe : qui gère les mises à jours graphique du site.

Référenceur

Le référenceur est en charge du référencement de sites web. Il peut intervenir en amont du projet, pour définir le référencement naturel, mais aussi en aval dans le domaine de l’optimisation des campagnes de liens commerciaux. Son rôle est de définir les stratégies et de suivre les indicateurs de référencement.

Community Manager

Le community manager est en charge du développement et de la gestion de la présence d’une marque, d’une association sur les réseaux sociaux et autres espaces communautaires. Ces espaces peuvent être contrôlé directement par la marque (page Facebook, compte Twitter, etc…) ou non (blogueurs par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *